Retours : méditation mondiale du 4/5 avril 2020, révélations sur l’ombre et le guerrier de lumière !


Comment nous avons vécu la méditation mondiale du 4/5 avril 2020, révélations sur l’ombre et le guerrier de lumière !


Nous partageons ici avec vous la façon dont nous avons vécu cette grande méditation mondiale du 5 avril 2020. Nous pensons que ces témoignages peuvent éclairer certaines personnes même si ils semblent aller à contre-courant de ce que l’on attendrait. Nous ne vous dirons pas que nous avons trouvé cette méditation belle et puissante. Nous ne vous dirons pas que nous avons apprécié la vague d’énergie et d’amour. Nous ne vous dirons pas non plus que nous avons perçu comment nos énergies était prétendument détournées par le miroir magique de forces sombres. Mais ce que nous avons à vous dire est important, et peut éclairer à la fois ceux qui ont eu des ressentis difficiles, mais aussi une grande majorité qui pense encore que l’ombre est derrière l’organisation de ces grandes méditations. Suivez-nous et écoutez ce que nous avons à vous dire.


Témoignage anonyme d’un premier guerrier de lumière :


Je répète, à qui veut l’entendre, que pour bien faire une méditation guidée, il faut la répéter comme un musicien répèterait une partition avant un concert. Pour être au point pour le concert, il faut s’exercer. On ne peut pas arriver sans connaitre sa partition et sans avoir travaillé l’agilité, la musicalité, l’interprétation. Pour cette raison, et parce que nous savions que cette méditation du 5 avril était très importante nous avons répété plusieurs fois le support de méditation guidée. Nous avons été étonnés à plusieurs reprise de la puissance du support, notamment à certains moments clés de la visualisation (échauffement du coronal).
La veille du 5 avril nous avons refait une dernière répétition de cette partition. Personnellement j’ai été encore plus frappé de la puissance de la connexion. J’avais le sentiment que toute la galaxie était avec nous et poussait la lumière vers nous. La conjonction Jupiter Pluton était déjà là, peut-être pas encore dans le parfait alignement, mais la puissance du ressenti m’a laissé auguré une connexion encore plus sublime au moment précis où tout le monde s’était donné rendez-vous, c’est à dire à 4h45 heure de Paris. Fort donc de ce dernier entrainement, je me suis couché, la tête littéralement dans les étoiles avec une connexion comme je n’en ai jamais connue auparavant (transparence, puissance, sensation d’être accompagné…). Mais avant cela il fallait dormir un peu.
Dès que je commençais mes rêves conscients, j’étais étrangement bien loin de l’état vibratoire dans lequel m’avait laissé ma méditation d’avant endormissement. Je savais déjà qu’ils (des forces sombres) avaient agi sur moi, pour me rabaisser et me rendre plus accessible énergétiquement. Ils profitent toujours de notre inconscience pour agir sur nous et nous rabaissez vibratoirement. L’ombre tire toujours dans le dos de son adversaire. Phase de sommeil après phase de sommeil, je me trouvais alors entrainé en de multiples conflits, soumis à des attaques violentes toutes plus fourbes les unes que les autres. Heureusement, j’ai développé un réflexe respiratoire puissant qui me permet d’échapper d’une situation pénible de l’astral par un retour à la conscience de veille par une profonde respiration.
Mais après de multiple allers et venues entre les rêves d’attaques et la veille, je trouvais le sommeil plus fatiguant que la veille et me suis donc assis résigné, mis en position de méditation, pour retravailler mon niveau vibratoire et être moins accessible à leurs attaques. Le temps passe avec une connexion médiocre qui n’a rien à voir avec ce que j’ai eu, juste avant le premier endormissement. Puis déjà à ma surprise le réveil sonne pour cette grande méditation matinale de 4h45. Voici donc ce Rendez-Vous planétaire venu !</