• Xénium

Fours à micro-ondes : danger d’irradiation et preuves de leur toxicité



Les fours à micro-onde n’ont pas leur place dans les cuisines. Non seulement des micro-ondes fuient, mais plus grave, les aliments sont dénaturés.


En 1989, le biologiste et scientifique alimentaire Suisse Dr Hans Hertel étudia les effets de la nourriture chauffée aux micro-ondes. Huit personnes participèrent à l’étude. Pendant huit semaines, elles vécurent dans un environnement contrôlé et mangèrent par intervalles de la nourriture crue, de la nourriture cuite conventionnellement et de la nourriture chauffée aux micro-ondes. Des échantillons sanguins étaient testés après chaque repas. Ils découvrirent que manger de la nourriture chauffée aux micro-ondes cause à long terme des changements significatifs dans la chimie sanguine :


1 – une diminution des valeurs de l’hémoglobine et du cholestérol, dans le HDL (bon cholestérol) et dans les globules blancs, affaiblissant le système immunitaire, et une augmentation des niveaux de leucocytes, qui tendent à démontrer un empoisonnement et des dommages aux cellules.


Globalement, l’étude suggère que manger de la nourriture chauffée aux micro-ondes peut causer des maladies dégénératives et/ou des cancers.


2 – « Les effets mesurables sur l’homme suite à l’ingestion de nourriture chauffée aux micro-ondes, différemment de la nourriture non traitée, sont les altérations sanguines, qui peuvent aussi être retrouvées au début de situations pathologiques, et sont aussi indicatifs d’un début de processus cancéreux », écrit le Dr Bernard Blanc, assistant à la recherche.


3 – Les micro-ondes « cuisent » la nourriture en forçant les atomes, les molécules et les cellules contenues dans la nourriture à inverser leur polarité des milliards de fois par seconde, causant la friction – plus il y a de friction, plus il y a de chaleur. Cette oscillation déchire et déforme la structure moléculaire de la nourriture. De nouveaux composés sont formés, appelés composés radiolytiques, qui ne sont pas trouvés dans la nature. D’une manière intéressante, les micro-ondes sont actuellement utilisées dans les technologies modifiant les gènes pour délibérément briser les cellules et neutraliser leur « force de vie » pour qu’elles puissent être manipulées. Les micro-ondes détruisent la force de vie qui donne à la nourriture sa vitalité et ses qualités nutritives. Quand cette force de vie se dissipe, les microorganismes commencent à détruire la nourriture et elle commence à pourrir.


Les effets sur le lait maternel chauffé aux micro-ondes ont aussi été recherchés. John Kerner, M.D. et Richard Quin, M.D. de l’Université Stanford ont affirmé que « chauffer du lait humain aux micro-ondes, même à un niveau peu élevé, peut détruire certaines de ses capacités à combattre les maladies ».


4 – Après des recherches complémentaires, Kerner écrivit dans l’édition d’avril 1992 du Pediatrics que « le réchauffement aux micro-ondes lui-même peut en fait causer des dommages au lait pendant et après le chauffage ». Et une annonce à la radio à l’Université du Minnesota a dit que « les fours à micro-ondes ne sont pas recommandés pour faire chauffer la bouteille d’un bébé. Chauffer la bouteille aux micro-ondes peut causer de légers changements dans le lait. Dans les formules pour nourrissons il peut y avoir une perte de certaines vitamines. Dans le lait maternel, certaines propriétés immunitaires peuvent être détruites. »